• fautquonenparle

La SNCF va simplifier ses tarifs pour se relancer

Jean-Pierre Farandou, PDG de la SNCF : « Il faut faire repartir le TGV vite et fort »

L’ambition du dirigeant du groupe public ferroviaire, qui affiche une perte nette de 3 milliards d’euros en 2020, « c’est le TGV pour tous, le TGV populaire ».


En raison de la crise du Covid, l’entreprise ferroviaire a annoncé ce mercredi 3 milliards d’euros de pertes et un chiffre d’affaires en chute de 14%. Pour atteindre l’équilibre, elle prévoit cette année 1 milliard d’euros d’économies, 2700 suppressions de postes et une nouvelle grille tarifaire «plus simple et moins chère».

La partie train longue distance, dont le chiffre d’affaires est divisé par deux en un an, accumule une perte de 1,5 milliard.


Pour atteindre l'équilibre, attendu en 2022, la SNCF va poursuivre les économies cette année. Elles seront substantielles puisqu'elles dépasseront un milliard d'euros. L'emploi va en pâtir.

Alors qu'ils ont déjà diminué de 1% en 2020, les effectifs vont encore être réduits « d'un peu moins de 2% en 2021 ».


Pour relancer la SNCF commercialement, Jean-Pierre Farandou compte sur la clientèle familiale et de loisirs. Entre le télétravail et les nouvelles habitudes, les déplacements affaires pourraient baisser de 15%.

Ce sont les voyages de loisirs qui ont assuré 85% du trafic habituel cet été et 70% à Noël alors même que les stations de ski étaient fermées. « La clientèle familiale et de loisirs reviendra dans les trains dès que les règles sanitaires le permettront, explique Jean-Pierre Farandou, convaincu. A nous d'attraper de nouveaux clients en activant deux leviers : le prix et la prise de conscience écologique. »


Fini aussi l'incompréhension tarifaire, promet le dirigeant. « Nos équipes travaillent actuellement sur une offre plus simple, plus accessible et plus lisible. »


#fqep - www.fautquonenparle.fr

#sncf #farandou #tgv #voyage #news #infos #actus #journalisme #debat

Photo SNCF