• fautquonenparle

Le gouvernement table sur les contrôles pour éviter le reconfinement

Bruno Le Maire, le premier, a averti, chez nos confrères d'RTL, les restaurateurs et bistrotiers qui seraient tentés de servir leurs clients malgré la fermeture administrative imposée depuis le 29 octobre qu’ils s’exposeraient à de lourdes sanctions. « Les restaurateurs qui ouvrent ne bénéficieront plus du fonds de solidarité pendant un mois, a annoncé le ministre de l’économie. Et s’il y a récidive, ils le perdront tout court. »


Le même jour, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a confirmé ce ton de fermeté : « On a fait le choix de tout faire pour éviter un reconfinement. La contrepartie de ça, c’est évidemment que les règles actuelles, et notamment le couvre-feu à 18 heures, soient pleinement respectées », d’où « une augmentation des contrôles ».


La veille, c’est Gérald Darmanin, le ministre de l’intérieur, qui, lors d’un déplacement au péage de Buchelay dans les Yvelines pour une opération de contrôle, justement, annonçait une augmentation de 30 % des interventions policières visant à s’assurer du respect du couvre-feu. « Les Français doivent savoir qu’après 18 heures, ils ont beaucoup de chance de se faire contrôler et donc verbaliser »


#fqep - www.fautquonenparle.fr

#confinement #acte3 #covid19 #actualites #actus #infos #news #debat #radio #police #controle

Photo Salom Gomis/ SIPA