• fautquonenparle

Loi de bioéthique: retour du débat à l'assemblée ce lundi 7 juin

Le projet de loi de bioéthique revient lundi 7 juin à l'Assemblée nationale pour une nouvelle lecture, avec notamment la mesure phare de l'ouverture de la Procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes.

ADN - Pixabay

Une poignée de députés LR ultra-conservateurs multiplient les amendements pour miner le débat parlementaire sur tous les textes sociétaux.


Ils sont une dizaine à peine. Parfois plus, parfois moins, tout dépend du texte de loi. Prêts à en découdre à l’Assemblée nationale, en commission ou dans l’Hémicycle, à 9 heures comme à minuit sur les sujets sociétaux, comme l’IVG, la fin de vie, la PMA… Ces députés toujours disposés à faire dérailler le débat parlementaire s’appellent Patrick Hetzel, Julien Ravier, Anne-Laure Blin ou Marc Le Fur.


"Ce n'est pas une logique d'obstruction", assure sur France Info Xavier Breton, député Les Républicains (LR) de l'Ain, qui fait partie des élus porteurs d'amendements. "On n'est pas là pour faire durer les débats", assure le député qui entend "approfondir" le sujet. Il déplore "une logique de confrontation" sans "recherche de consensus". Xavier Breton dénonce un "passage en force" du gouvernement alors qu'il y a selon lui "d'autres urgences."


"On voit bien que sur des sujets qui auraient pu nous rassembler, même là, on est dans une logique d'affrontement, de confrontation. Et c'est pour ça qu'il y a un passage en force." Xavier Breton, député LR de l'Ain à nos confrères de France Info.

Plus besoin de partir faire un bébé à l'étranger

"Les décrets d’application sont déjà prêts", confirme la députée LREM Coralie Dubost, co-rapporteuse du projet de loi de bioéthique. Quitte à prendre de court les médecins, inquiets des conditions d’application d’une réforme qui n’obligera plus des centaines de Françaises à partir faire un bébé à l’étranger, aux prix de galères administratives, financières, médicales.


Une libération ? "Cette loi, on savait qu’on l’aurait", commente sans triomphalisme Vivien Gstalter, président de l’APGL (Association des parents gay et lesbiens) de l’ex-Languedoc-Roussillon, prudent : "Les couples n’attendent pas, ceux qui veulent un enfant engagent, en ce moment, un parcours de procréation en Espagne ou aux Pays-Bas."


Le débat promet donc d'être houleux au sein de l'hémicycle !

#bioethique #loi #assemblee #pma #france #actualites #actus #infos #news #debat #radio #fqep