• fautquonenparle

Multinationales: le G7 vote un accord historique pour une taxe minimum de 15% sur les sociétés

«Nous sommes parvenus à un accord sur la taxation internationale du 21ème siècle», a salué Bruno Le Maire à l'issue de la réunion.

Les ministres du G7 réunis à Londres - Stefan Rousseau / AFP

Les ministres des Finances du groupe des sept pays les plus riches devraient convenir d’un impôt commun sur les sociétés, de 15 %.


C’est un accord historique qui ressemble à une révolution. Les ministres des Finances des pays du G7 étaient réunis à Londres, samedi 5 juin, afin de discuter d’une taxe mondiale.

Cette dernière porte sur une taxation minimale des bénéfices des multinationales afin d’éviter le dumping fiscal. "Avec cet accord et ce taux d’imposition minimum, nous pouvons nous assurer que les pays et les entreprises, où qu'ils opèrent, sont sur un pied d’égalité", s’est réjoui Rishi Sunak, ministre des Finances du Royaume-Uni.


Ce vote a été rendu possible par la nouvelle administration Joe Biden, alors que Donald Trump l’avait torpillé il y a trois ans. Une autre mesure vise directement les multinationales hyper bénéficiaires, comme les géants du numérique. "C’est historique parce que pour la première fois, les géants du digital vont être réellement taxés alors qu’ils échappaient largement à l’impôt depuis des années.

Concrètement, vous avez une multinationale qui fait des profits en France, qu’elle décide de délocaliser dans un pays où elle ne paie que 1, 2 ou 3% d’impôt sur les sociétés. Et bien elle devra payer la différence à la France", a détaillé Bruno Le Maire. L’accord sera ratifié le week-end prochain par Joe Biden et les autres chefs d’État du G7, il devra ensuite être adopté par le G20 en juillet prochain, en Italie.

#taxe #g7 #economie #mondialisation #france #actualites #actus #infos #news #debat #radio #fqep