• fautquonenparle

«Partir en vacances d'hiver, mais où et pourquoi ?» : les Français dépités

Entre la crainte d'un reconfinement, les remontées de ski interdites et les frontières fermées, nombreux sont les Français ont renoncé à leurs projets.

Cette année, ils seraient moins de 100.000 dans l'Hexagone à faire leurs valises pour les vacances d'hiver, contre près de 3 millions les années précédentes, selon l'organisation des Entreprises du Voyage. «Les vacances de février vont être confinées à la maison», résume le président Jean-Pierre Mas. Un constat confirmé par une étude de PAP Vacances, selon laquelle les réservations ont chuté de 58% par rapport à la même période l'année passée.


Il faut dire que les choix sont restreints. Principale déception : le maintien de la fermeture des remontées mécaniques en février. En montagne, les taux de réservation des hôtels ont chuté : 20% au lieu des 80% habituels à Serre-Chevalier (Hautes-Alpes); même taux de remplissage pour l'hôtel quatre étoiles des Grandes Rousses, à l'Alpe d'Huez (Isère), dont les chambres sont toujours à moitié occupées à cette période.


Pour tous, la véritable coupure qu'offrent habituellement les vacances d'hiver n'aura pas le même effet cette année. «L'objectif des vacances, c'est de sortir de l'ordinaire. Là, ce sera la vie normale moins le travail», regrette Stanislas, qui reconnaît toutefois sa chance d'avoir la montagne et la plage à proximité. «Pour ceux de la ville, c'est plus dur».


Pour une partie des Français, les vacances de février sont traditionnellement celles du ski. Les stations ne feront pas le plein cette année. La perte de chiffres d’affaires est estimée à 5 milliards d’euros, avance Christian Mourisard, président d’ADN Tourisme, qui rassemble les offices de tourisme.

Gîte de France observe un taux d’occupation sur les destinations montagne en retard de 10 % à 15 % par rapport à l’an dernier ​.


Si vous souhaitez partir il y a quelques destinations possible et des bons plans de dernières minutes.


Le réseau des offices de tourisme a enregistré une baisse de 60 % des réservations. Mais celles qui sont réalisées, le sont au dernier moment. 82 % des trajets réservés ces quatre derniers jours sont pour des voyages imminents ​, précise la SNCF.


Même constat pour le réseau Gîte de France, qui observe des réservations d’ultra-dernière minute, qui pèsent ces derniers jours entre 30 et 40 % des réservations globales »


#fqep - www.fautquonenparle.fr

#vacances #fevrier #montagne #mer #news #infos #actus #journalisme #debat


  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram
  • YouTube

©2021 Association Sunmedias Productions