• fautquonenparle

Picasso : Un tableau exposé... dans un supermarché

Mercredi 9 juin, le tableau a été prêté et installé par le Centre Pompidou dans le cadre du dispositif "Un jour, une œuvre" dans un supermarché. Une surprise pour des clients qui n’avaient, pour certains, jamais vu un Picasso.


CREDIT : BENEDICTE ROBIN / RADIO FRANCE

Un tableau de Picasso « au milieu des citrouilles, des pastèques et des bières » dans un supermarché au Sud de Paris : l’Essonne accueille des œuvres du musée national d’Art moderne avant l’ouverture en 2025 d’un « Centre Pompidou francilien ».


Cela paraît complètement incongru, mais c’est précisément fait pour. Il faut imaginer le tableau L'Atelier de Pablo Picasso, peint en 1955, trônant entre le rayon jardinage et les stands de produits en promotion, accroché sur un immense fond blanc.


Cette exposition éphémère et insolite s’inscrit dans le cadre de l’implantation à Massy (Essonne) d’un « Centre Pompidou francilien » prévue pour décembre 2025. Ce pôle de 25 000 m² accueillera notamment la totalité des collections du Centre Pompidou dans ses réserves, soit environ 120 000 œuvres. Elles sont aujourd’hui jalousement gardées dans le nord de Paris, dans un lieu qui n’est « plus adapté », explique Julie Narbey, directrice générale du Centre Pompidou.




Moment de grâce et de beauté au cœur d’un temple de la grande distribution. Le contraste est saisissant, les clients d’ailleurs s’interrogent. Ils demandent si "c’est un vrai ?", si ce ne serait pas une reproduction. La présence de plusieurs vigiles leur fait comprendre que non. Alors comme le rapporte France Bleu Paris qui a suivi l’inauguration, plusieurs s’arrêtent, garent leurs caddies et regardent durant de longues minutes. C’est qu’on ne va pas tous les jours au musée, certains n’ont même jamais vu un Picasso.


Le but, explique le Centre Pompidou, c’est de rendre l’art accessible, ne pas le restreindre au seul cœur de Paris, et sortir les œuvres de leur lieu ordinaire d’exposition. Pour ce faire, le Musée d’art moderne va d’ailleurs ouvrir une annexe, en 2025, justement en Essonne, à Massy.

Depuis 2019, des actions de préfiguration sont menées en amont de l’ouverture de ce pôle, parmi lesquelles l’exposition d’œuvres des collections du musée national d’Art moderne en Ile-de-France, dans des écoles, des hôpitaux, des centres sportifs, pour « amener l’art là où il n’est pas », selon la directrice générale du Centre Pompidou.