• fautquonenparle

Prostitution : les chiffres augmentent pour les mineurs

Un rapport remis mardi au gouvernement dresse un constat alarmant sur la prostitution des mineurs en France : entre 7 000 et 10 000 enfants et adolescents seraient concernés.

CREDIT : AFP / BORIS ROESSLER / DPA

C’est un phénomène qui concerne 7000 à 10.000 adolescents en France, parfois dès 12 ans. Un fléau «en augmentation régulière». Le 12 juillet 2021, le ministère des solidarités et de la santé publiait un long rapport sur la prostitution des mineurs en France.


Selon ce rapport, les victimes sont majoritairement des jeunes filles de 15 à 17 ans, concerne 10% de garçons. Ces mineurs sont généralement issus de milieux défavorisés.


Suite à la pandémie et aux confinements, la prostitution sur la voie publique recule. Maintenant, c'est par les réseaux sociaux ou les sites d'annonces que les prostitués sont mis en relation avec leurs clients. Les proxénètes utilisent également ces outils pour recruter des jeunes de 14 à 25 ans.


Les services de polices font souvent face à ce qu'ils appellent un « proxénétisme de cité ». Avec des réseaux qui utilisent des plateformes comme Airbnb et qui s'organisent par messageries. Dans tous les cas, des adolescentes livrées à elles-mêmes et exploitées.


Avec le développement de la prostitution sur les réseaux sociaux, le rapport réclame plus de moyens pour la police. Cela permettrait notamment à des officiers de réaliser des enquêtes sous pseudonymes sur Internet. De plus, le groupe de travail réclame des campagnes de prévention à destination des jeunes mais aussi des parents.