• fautquonenparle

Réinfection grave par le variant identifiée en Afrique du Sud en France

Un patient a été infecté par ce variant, alors qu'il avait déjà attrapé le Covid-19, dont il avait guéri, en septembre.


Un premier cas de réinfection grave par le variant sud-africain du coronavirus a été décrit par des chercheurs français, ont indiqué les hôpitaux de Paris (AP-HP), renforçant la menace des variants que les autorités sanitaires françaises craignent particulièrement.


"Ce cas illustre le fait que le variant (sud-africain) peut être responsable d'une réinfection grave après une première infection légère" avec le coronavirus classique, écrivent les chercheurs dans leur étude, parue mercredi dans la revue Clinical Infectious Diseases. "C'est, à notre connaissance, la première description d'une réinfection avec le variant sud-africain causant un Covid-19 sévère, quatre mois après une première infection modérée", ajoutent-ils.


Jean-Damien Ricard, professeur de médecine intensive et de réanimation à l’hôpital Louis-Mourier à Colombes, dans les Hauts-de-Seine, s'est exprimé sur le premier cas d'un patient, soigné dans son établissement, réinfecté gravement par le variant sud-africain du Covid-19.


"Il est chez nous depuis trois semaines dans un état critique. Pour le moment, il est stable", a-t-il posé en préambule, nuançant aussitôt: "On a appris lors des deux premières vagues que ces patients avaient des phases d’amélioration et de dégradation donc il est malheureusement trop tôt pour se prononcer et être définitivement rassuré sur son cas."


"Le deuxième point c’est que comme il avait fait une forme peu sévère initialement, sa réponse immunitaire est moins forte cette fois que pour ceux ayant fait une première forme sévère", a-t-il repris. Il a enchaîné: "Le troisième point, c’est qu’il a été réinfecté par un variant dont on peut penser qu’il est plus virulent ou en tout cas qu’il a échappé à la réponse immune développée lors de la première infection".


Mais pour le professeur Jean-Damien Ricard, il est encore un cas isolé. "Pour le moment on est face à une situation exceptionnelle. Cette situation est la première décrite. Peut-être qu’il y en a eu d’autres mais qui n’ont pas été documentées comme la nôtre", a-t-il dit.


#fqep - www.fautquonenparle.fr

#variant #sudafricain #covid #actualites #actus #infos #news #debat #radio #fqep

Photo Getty images


  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram
  • YouTube

©2021 Association Sunmedias Productions