• fautquonenparle

Tomorrowland : rendez-vous en 2022

Les organisateurs ont annoncé mercredi soir jeter l'éponge en raison de la complexité de la gestion des mesures sanitaires pour les milliers de festivaliers. Les communes de Rumst et Boom, où doit se tenir la manifestation fin août, estiment que l'épidémie n'est pas «totalement sous contrôle», alors que le gouvernement a donné son feu vert.


CREDIT : BELGA

Une annonce qui a du mal à passer. Alors que le comité de concertation en Belgique avait donné son feu vert le 4 juin pour la tenue des festivals de 75.000 personnes à partir du 13 août, les deux communes belges qui accueillent habituellement le Tomorrowland ont choisi de ne pas autoriser sa tenue. Une décision inattendue, alors que le programme était annoncé et la billetterie sold-out.


«Malgré tous les scénarios et plans détaillés que nous avons présentés, les études que nous avons commandées, les conseils et le soutien massif que nous avons reçus, nous n'avons pas d'autre choix que de déplacer la 16e édition de Tomorrowland à l'année prochaine. C'est un coup de tonnerre Compte tenu de notre longue collaboration avec ces communes, nous ne voulons pas transformer cette affaire en bataille juridique. Nous respectons le civisme des bourgmestres, mais aussi nos voisins des communes de Boom et de Rumst«, a expliqué l'organisation du festival.


Le festival est donc désormais officiellement annulé pour la deuxième année consécutive. "C'est dur d'annuler un festival pour la quatrième fois et de décevoir à nouveau tous les passionnés qui travaillent jour et nuit pour organiser le festival." L'édition hivernale du festival dans les Alpes françaises a en effet été annulée deux fois de suite elle aussi.