• fautquonenparle

Top 14 : une enquête sur un match historique

Le Biarritz Olympique retrouve le Top 14 en s'imposant face au rival, l'Aviron Bayonnais après la séance de tirs au but (6-6) dans un derby irrespirable sur la pelouse d'Aguiléra ce samedi. L'Aviron jouera donc en Pro D2 lors de la prochaine saison.

CREDIT : AFP - THIBAULT

Au terme d'un match qui va entrer dans la légende du derby basque et du rugby français, le Biarritz Olympique s'impose face à l'ennemi juré, l'Aviron Bayonnais après une séance de tirs au but (6-5 (tab), 6-6 (après prolongation).


Suspens haletant, séance de tirs au but. Cruelle. Les cinq premiers tirs de chaque équipe sont réussit. Aymeric Luc, révélation des Ciels et blancs cette saison, rate les poteaux. Se présente alors le capitaine biarrot, Steffon Armitage, en mission. Il expédie le ballon entre les perches et par la même occasion, le BO en Top 14. Terrain envahi, scène de liesse. Le peuple biarrot, délivré, peut fêter ses héros au milieu de Bayonnais abattus.


Jérôme Bourrier, le procureur de Bayonne, a annoncé mardi avoir ouvert une enquête préliminaire après avoir été saisi par Eric Spitz, le préfet des Pyrénées-Atlantiques, sur des manquements aux règles anti-Covid, lors du derby ayant opposé Biarritz à Bayonne, samedi en match de barrage Top 14/Pro D2. L'enquête a été confiée à la Sécurité publique de Bayonne.


Le préfet Eric Spitz avait « condamné » de nombreuses entorses aux exigences sanitaires lors de la rencontre au stade Aguiléra de Biarritz, en particulier un dépassement de la jauge de 5.000 personnes, « la vente d’alcool à emporter », pourtant prohibée, et « l’envahissement du terrain sans aucun respect des gestes barrières », à l’issue du match. Il avait également dit étudier « les sanctions administratives susceptibles d’être prises ».


Le président du club de Biarritz, Jean-Baptiste Aldigé, a pour sa part affirmé dimanche avoir "mis en oeuvre tous les moyens à sa disposition pour respecter" les obligations en matière sanitaire.