• fautquonenparle

Vaccination covid-19: vers une loi pour la rendre obligatoire ?

Un texte de loi est bien en train d'être mis en place, mais on ne sait pas encore pour quand. Un texte en juillet, comme le veut Olivier Véran, ou plutôt en septembre, pour la rentrée?

MAXPPP

Alors que la campagne de vaccination a marqué le pas ces dernières semaines en France, Olivier Véran l'affirme : "Nous ne contraindrons pas les Français à se faire vacciner." "Si ce débat est abordé pour les soignants, il ne l'est pas pour la population générale", a-t-il ajouté, interrogé sur la vaccination obligatoire. Pour le ministre de la Santé, "il faut poursuivre et amplifier cette campagne de vaccination, (...) nous pouvons et nous devons faire plus".


"Je vous le dis en tant que médecin et en tant qu'ancien aide-soignant en Ehpad quand on a cette vocation on doit tout mettre en œuvre pour protéger les autres", a-t-il indiqué, appelant de ses "vœux à un élan collectif", qui doit être "intense".

Si les chiffres de vaccination en France continuaient de stagner, "nous nous serions obligés de mettre en place une vaccination obligatoire", a expliqué le ministre.

Un horizon qui semble toutefois encore lointain, car pour imposer la vaccination obligatoire en France, "il nous faudrait un texte de loi pour pouvoir le faire", a-t-il détaillé.


Jean Castex consulte en ce moment les parlementaires au sujet de la vaccination obligatoire. Il réfléchit à l'appliquer aux soignants, voire à l'élargir.


Christophe Castaner, qui est président du groupe La République En Marche à l'Assemblée Nationale, a selon nos informations d'abord transmis aux députés LaREM la lettre rédigée par Jean Castex, dans laquelle il décrit le sens de cette consultation.


"La couverture vaccinale des populations soignantes reste globalement insuffisante pour apporter toutes les protections nécessaires à nos concitoyens (...) dans ce contexte, je souhaite que le débat sur l'obligation vaccinale puisse être posé (...) Vous voudrez bien m'indiquer également si vous estimez que cette obligation mériterait d'être étendue plus largement".