• fautquonenparle

Variant delta: va-t-on vers une quatrième vague à l'automne avec un nouveau confinement ?

La vaccination freinerait le rebond épidémique

Christian Ohde - Imago Images

Des milliers de tests Covid-19 positifs aux variants ont été analysés en Ile-de-France, où les scientifiques évoquent "des prochaines semaines décisives, et une l'amplitude de transmission qui pourrait représenter un défi de taille pour les autorités de santé". Le rythme de la campagne de vaccination devrait toutefois limiter les dégâts.

Il reste 5 millions de personnes de plus de 55 ans qui n'ont pas encore été vaccinées en France. De quoi provoquer l'inquiétude des autorités, alors que le variant Delta devient dominant dans le monde entier.


Le ministère de la Santé a appelé mardi 22 juin les Français prendre les 300.000 créneaux disponibles ces prochains jours pour des premières injections, et ainsi limiter la propagation du variant Delta.


"On a les doses, on a l'organisation, on ne peut pas passer à côté de cette chance", a indiqué une responsable du ministère lors d'un point presse hebdomadaire, en soulignant que "300.000 créneaux sont disponibles dans les trois prochains jours pour des primo-injections". "Impossible d'imaginer qu'ils ne soient pas remplis" alors que cela signifie pouvoir obtenir une deuxième dose d'ici à la mi-juillet, a-t-elle ajouté.

Une pré-étude, réalisée entre le 31 mai et le 8 juin par des chercheurs du CNRS, du laboratoire Cerba et du CHU de Montpellier, montre une montée très rapide du variant dit "Delta" en Ile-de-France, qui fait craindre une quatrième vague plus rapide que prévue, probablement au sortir de l'été. Une vague dont l'amplitude serait limitée par les vaccins.


Plus de 5.000 tests Covid-19 positifs à un variant de la Covid-19 ont été analysés dans cette région, où les scientifiques évoquent "des prochaines semaines décisives, tandis que l'amplitude de la transmission pourrait représenter un défi de taille pour les autorités de santé".


"Nous avons décelé que le niveau de transmission concernant les tests au variant, par rapport aux autres tests, était de 92% en Ile-de-France". Dans les autres régions de France, les autres sources du virus semblent toujours "avoir la main". Le variant y serait encore en minorité.


En modélisant le "pire scénario", les scientifiques "ont trouvé que le variant Delta a le potentiel de déclencher un rebond épidémique d'ici la fin août" malgré la présence du vaccin dans la population, et qu'un nouveau débordement des services de réanimation franciliens pourrait survenir mi-septembre (dans le cas où le variant Delta représentait alors la totalité des cas de Covid-19).

#delta #confinement #vaccin #vaccination #france #actualites #actus #infos #news #debat #radio #fqep