Le chef de l’Etat a promis la défiscalisation des pourboires versés par carte bancaire dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration, avec une mise en œuvre « dans les prochains mois ».

Pourboires : la défiscalisation pour les cartes bancaires

CREDIT : Loïc VENANCE / AFP

Très affectée par la crise sanitaire, le secteur de la restauration peine à reprendre son rythme de croisière. Emmanuel Macron a annoncé durant la matinée du lundi 27 septembre que les pourboires versés par carte bleue seraient désormais défiscalisés, espérant attirer de la main d’œuvre.

Face au recul du “cash”, dès 2022, les employés des cafés et restaurants devraient voir leurs pourboires versés par carte bancaire intégrés à leur rémunération sans être fiscalisés. “Nous avons décidé que les pourboires payés par carte bleue seraient sans charge pour les employeurs et sans impôts pour les salariés” avec une mise en œuvre “dans les prochains mois”, a annoncé Emmanuel Macron lors de sa visite lundi au Salon international de la restauration, de l’hôtellerie et de l’alimentation (SIRHA) ouvert à Lyon.

Emmanuel Macron avait souhaité en juin une reprise des embauches, disant que 110 000 emplois sont à pourvoir dans la restauration, un secteur qui a été frappé de plein fouet par la crise liée au Covid-19 et les différents confinements. Le marché de la restauration commerciale a vu son chiffre d’affaires presque divisé par deux sur les sept premiers mois de l’année, comparativement à 2019, selon une étude de NPD Group.