C’est précisément 53% des Français qui pensent qu’il a eu tort de s’exprimer ainsi, de dire qu’il « veut emmerder » les non-vaccinés.

CREDIT : Capture CNEWS

Dans le détail : 36% des personnes interrogées estiment que le président a eu «totalement tort» de s’exprimer de cette manière, et 17% qu’il a eu «plutôt tort». A l’inverse, 1 Français sur 2 (47%) donne raison à Emmanuel Macron.

Ainsi, 26% considèrent qu’il a eu «totalement raison» et 21% «plutôt raison» d’affirmer qu’il «veut emmerder» les non-vaccinés, qui représentent quelque 5,6 millions de Français. Autrement dit : 8% de la population éligible à la vaccination contre le Covid-19.

Autre leçon de ce sondage CSA, à une grande majorité (65%), les 18-24 ans considèrent qu’Emmanuel Macron a eu tort de s’adresser ainsi aux non-vaccinés.

Cette proportion diminue néanmoins avec l’âge : chez les 35-49 ans, ils ne sont plus que 53% à se positionner contre cette déclaration du chef de l’Etat, et chez les plus de 65 ans, 42%.

Sondage CSA mené le 5 janvier sur un échantillon national représentatif de 1.000 personnes âgées de 18 ans et plus, basé sur la méthode des quotas.