Emmanuel Macron était accompagné de plusieurs enfants sur la marche qui l’a mené à l’estrade avant son discours au Champ de Mars ce dimanche soir. Il s’agit d’enfants de bénévoles et de membres de l’équipe de campagne du chef de l’État.

Nos contenus vous plaisent ? Soutenez notre duo de journalistes passionnés en regardant une courte publicité !

Emmanuel Macron au champ de mars à Paris – CREDIT : Photo TV France 2 / Faut qu’on en parle !

« Je veux remercier l’ensemble des militants, des volontaires, des compagnons de route qui, depuis le début, m’accompagne et qui ont rendu cette élection possible. » « Je sais que vous n’avez pas ménagé vos efforts. C’est en frappant au cœur que vient la vérité. »

Ce vote « m’oblige pour les années à venir » dit Emmanuel Macron
« Cette ère nouvelle ne sera pas la continuité du quinquennat qui s’achève. »

« Nous avons tant à faire. La guerre en Ukraine est là pour nous rappeler que nous traversons des temps tragiques où la France doit montrer la clarté de sa voix, et bâtir sa force dans tous les domaines, et nous le ferons. »

« Nul ne sera laissé au bord du chemin« , promet Emmanuel Macron à la tribune du Champ-de-Mars, qui espère qu’on puisse « vivre plus heureux en France ».

« Aujourd’hui, vous avez fait le choix d’un projet humaniste, ambitieux pour l’indépendance de notre pays, pour l’Europe, ambitieux dans ses valeurs, social et écologique, un projet fondé sur le travail et la création. (…) Ce projet, je veux le porter avec force pour les années qui viennent, en tenant compte des oppositions qui se sont exprimées et dans le respect des différences. »

« Je pense aussi à tous nos compatriotes qui se sont abstenus, leur silence a signifié un refus de choisir, auquel nous nous devrons aussi de répondre (…) Je pense enfin à ceux qui ont voté pour Mme Le Pen, dont je sais la déception ce soir. Depuis le début, je vous ai demandé de ne jamais siffler. Parce que, dès à présent, je ne suis plus le candidat d’un camp, mais le président de toutes et tous. Je sais que pour nombre de nos compatriotes qui ont choisi l’extrême droite, la colère et les désaccords qui les ont conduits à voter pour ce projet nous obligent à trouver une réponse. Ce sera notre responsabilité et notre projet. Nous devons répondre avec efficacité aux colères qui se sont exprimées. Il nous faudra être bienveillants et respectueux. Nul ne sera laissé au bord du chemin », a déclaré le président.

À l’issue du discours d’Emmanuel Macron, la Marseillaise a été interprétée par Farrah El Dibany. Cette chanteuse est une mezzo-soprano égyptienne, membre de l’académie de l’Opéra national de Paris.