Eric Zemmour en perte de vitesse ? Marine Le Pen serait actuellement au second tour face à Emmanuel Macron selon un sondage.

CREDIT  : REUTERS – Charles Platiau – Philippe Laurenson / Montage photo L’Express

À noter toutefois que le socle électoral de la présidente du RN reste aujourd’hui plus solide : 8 de ses électeurs potentiels sur 10 sont “sûrs de leur choix”, contre les deux tiers environ des électeurs potentiels d’Éric Zemmour, dont le socle électoral se solidifie toutefois depuis notre dernière vague, alors qu’il n’est toujours pas officiellement candidat.

Eric Zemmour se rend à Londres jusqu’à samedi soir. Le polémiste, qui n’a pas encore officialisé sa candidature à la présidentielle, veut notamment y lever des fonds

Quant à L’ancienne présidente du Rassemblement national serait en effet créditée de 26% à 28% des suffrages, un chiffre en hausse de 2 points en moyenne par rapport au mois d’octobre. Seul un point la séparerait alors d’Emmanuel Macron.

Au regard des marges d’erreur, l’écart entre les deux candidats d’extrême droite reste assez faible.
Mais même dans le cas où Éric Zemmour se porterait candidat, Marine Le Pen serait également en mesure de se qualifier de justesse pour le second tour mais la tâche serait plus difficile. Elle recueillerait entre 18 et 19% des suffrages exprimés, soit là aussi une progression de 2 points quelle que soit l’hypothèse. Elle devancerait alors le polémiste qui lui serait crédité de 15% des voix dans tous les cas de figure, en hausse d’1 à 2 points par rapport à notre précédente mesure.

Sondage réalisé du 15 au 17 novembre en ligne, auprès d’un échantillon de 1.454 personnes inscrites sur listes électorales, issu d’un échantillon de 1.521 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Marge d’erreur entre 1,1 et 2,6 points.