Les résultats de ce « rolling », publiés tous les jours à 17 heures, permettent tout au long de la campagne d’avoir une idée plus précise des évolutions des scores des candidats.

CREDIT : Ifop fiducial

Si l’élection présidentielle avait lieu dimanche prochain, quelles seraient les intentions de vote des Français au premier tour (hypothèse sans Christiane Taubira), du meilleur au moins bon score :

– Emmanuel Macron, 27% (=)

– Marine Le Pen, 16,5% (-0,5)

– Valérie Pécresse, 16,5% (=)

– Eric Zemmour, 13,5% (+1)

– Jean-Luc Mélenchon, 9,5% (+0,5)

– Yannick Jadot, 6,5% (+0,5)

– Anne Hidalgo, 3,5% (-0,5)

– Fabien Roussel, 2% (-0,5)

– Nicolas Dupont-Aignan, 2% (=)

– Jean Lassalle, 1% (=)

– Philippe Poutou, 0,5% (-0,5)

– Nathalie Arthaud, 0,5% (=)

– Arnaud Montebourg, 0,5% (=)

– Hélène Thouy, 0,5% (=)

Au second tour, en cas d’affrontement entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, dans un remake de 2017, l’actuel président de la République l’emporterait avec 57% (-1) des voix. Face à Valérie Pécresse, il serait élu avec 53,5% (+0,5) des suffrages.

A noter également : 64% (-1) des électeurs prévoient d’aller voter au premier tour de l’élection présidentielle.

Méthodologie : Un sondage « rolling » est une enquête en continu réalisée sur le principe d’un cumul glissant de vagues d’enquêtes quotidiennes : la vague d’enquête du jour est cumulée avec les vagues des deux jours précédents dans le cadre d’un échantillon agrégeant au total près de 1 500 personnes. L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1.502 personnes, représentatif de la population résidant en France métropolitaine âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 6 au 10 janvier 2022.