Dans ce duel à couteaux tirés, le président sortant a un léger avantage sur sa rivale d’extrême droite, si l’on en croit les sondages d’opinion. Il l’emporterait dimanche prochain dans une fourchette de 53 à 55,5% contre 44,5 à 47% pour Marine Le Pen.

Nos contenus vous plaisent ? Soutenez notre duo de journalistes passionnés en regardant une courte publicité !

Macron et Le Pen  – CREDIT : CC 1. Copyleft, 2. Foto-AG Gymnasium Melle CC

Marine Le Pen va se mettre au vert dès ce lundi et ce pendant 48 heures, pour être prête pour le débat de l’entre-deux-tours et arriver reposée. La candidate a vidé son agenda à partir de lundi après-midi, se retirant dans l’Ouest.

La candidate a « changé ». Elle est « sereine » et a acquis « une certaine forme de maturité politique », veut croire le porte-parole du Rassemblement National.

Pour Emmanuel Macron, « Il est temps de dire la vérité sur ce qu’est Marine Le Pen », résume le président du groupe LaREM à l’Assemblée nationale. L’équipe d’Emmanuel Macron s’est en effet attelée à décortiquer le programme de la candidate RN pour en soulever « les incohérences, les mensonges », explique son équipe.

L’enjeu de ce second tour est de convaincre les indécis et les abstentionnistes, qui étaient au premier tour plus de 26% de la population en âge de voter.

Le débat télévisé mercredi soir entre les deux rivaux jouera un rôle décisif. En 2017, la candidate du Rassemblement national avait sombré face à Emmanuel Macron. Elle estime être mieux préparée cette fois et se dit « extrêmement sereine ».

« Dans ma tête je suis prête à exercer le pouvoir », a-t-elle confié dans un entretien diffusé par TF1 dimanche soir. Marine Le Pen et ses proches sont accusés par l’office européen de lutte antifraude d’avoir détourné environ 600.000 euros au cours de leurs mandats d’eurodéputés, selon un nouveau rapport remis en mars à la justice française et révélé par Mediapart.