En plein rebond de l’épidémie de Covid-19, Emmanuel Macron va s’adresser aux Français, mardi, à 20 heures.

CREDIT : LUDOVIC MARIN / POOL

Si on ne connaît pas encore la teneur des mesures détaillées par Emmanuel Macron, plusieurs pistes ont émergé ces derniers jours, à commencer par la troisième dose et le rappel vaccinal des plus de 65 ans et des personnes fragiles, six mois après leur dernière injection. Alors que l’épidémie repart, c’est ce point en particulier qui préoccupe le président de la République. Les chiffres ne sont pas bons : peine la moitié des Français éligibles à cette dose de rappel l’ont reçu.

À l’Élysée, la réflexion se porte donc sur le fait de rendre obligatoire ou non le rappel vaccinal, de désactiver ou non le pass sanitaire de ceux qui ne l’ont pas fait. Une certitude : le chef de l’Etat va insister sur la gravité de la situation. Déjà, le simple fait d’annoncer cette allocution a ses effets car, sur Doctolib, les prises de rendez-vous sont en forte hausse depuis vendredi et l’annonce de cette allocution.

L’autre point qui agite les conseillers du président, c’est comment convaincre ces Français qui ne sont toujours pas vaccinés. Après l’incitation, la mise en place du pass sanitaire, faut-il aller plus loin ?

Un confinement ou un nouveau couvre-feu sont quasiment exclus d’office, la vaccination ayant atteint un niveau important en France. Le pass sanitaire a permis un rebond économique et doit éviter de nouvelles privations, comme le rappelle le gouvernement depuis des mois. La situation sanitaire actuelle n’est pas alarmante mais son évolution est à surveiller de près, les indicateurs étant en hausse sur tout le territoire. Emmanuel Macron devrait évoquer le cas de l’Allemagne ou de l’Angleterre en comparaison avec la France, plus stable.

Les gestes barrières pourraient être remis en place, notamment le port du masque en extérieur, après un relâchement des Français. Le président de la République ne devrait pas manquer de rappeler leur importance.

Au vu de l’actualité, Emmanuel Macron profitera sûrement de cette allocution pour parler de la flambée des prix du carburant, de l’électricité et de la vie en général, ainsi que des mesures mises en place par son gouvernement. La réforme des retraites devrait également être évoquée, si proche des élections présidentielles.