Pari osé ou avant-gardiste ? La marque au losange annonce qu’elle ne vendra plus que des véhicules électriques dès 2030.

CREDIT : CC – JoachimKohler-HB

C’est officiel : Luca de Meo, directeur général du Losange, a annoncé lors d’une conférence de presse que Renault vise 100 % de ventes avec des électriques en Europe dès 2030. Soit dès la fin de cette décennie ! A l’échelle de l’industrie automobile, c’est demain !

En début d’année dernière, Renault dévoilait son projet “Renaulution”, lequel avait d’ailleurs permis à la marque de mettre en lumière la nouvelle Renault 5 électrique, qui sera commercialisée prochainement. Avant celle-ci, c’est la très populaire Renault Mégane qui va être déclinée en version 100% électrique.

Toutefois, la transition ne sera pas brutale, puisque le constructeur va encore miser sur les hybrides et hybrides rechargeables dans les prochaines années. Ce sera ainsi le cas pour l’Austral, remplaçant du Kadjar, et le futur Koleos.

Le groupe prévoit de lancer entre 25 et 27 nouveaux modèles d’ici 2025. « On prépare la gamme de produits la plus compétitive des 30 dernières années », a lancé le directeur italien du Losange. « Cette année on a approuvé un projet par mois. On a fait en un an chez Renault ce qu’on aurait fait en quatre ans (auparavant). Les tiroirs étaient un peu vides ».

En 2022, les problèmes d’approvisionnement en semi-conducteurs vont se poursuivre mais « le pire » sera au premier semestre, a indiqué M. de Meo. « C’est concentré sur quelques fournisseurs (…) On ne peut pas espérer que ce soit résolu à court terme ».