Le gouvernement et les partenaires sociaux ont signé un protocole d’accord pour revaloriser de 500 euros net par mois les sages-femmes dans la fonction publique hospitalière.

CREDIT  : ROBERT PRATTA / REUTERS

Une hausse nette de 500 euros en dix-huit mois. Après les revalorisations du Ségur de la Santé, à l’été 2020, les sages-femmes vont bénéficier de nouvelles améliorations de leurs conditions salariales. En effet, le gouvernement a annoncé lundi 22 novembre la signature d’un protocole d’accord avec une majorité de syndicats hospitaliers sur les sages-femmes.

Cette revalorisation comprend les 183 euros d’augmentation du «Ségur de la santé», auxquels s’ajoutent 78 euros net par mois de revalorisation des grilles et 240 euros net de prime d’exercice médical reconnaissant la spécificité de la profession.

Pour le ministère, cet accord est un «geste substantiel», qui représente une enveloppe de 100 millions d’euros en 2022, de nature à «réinstaurer le dialogue social avec une profession en souffrance».

En augmentation constante depuis 2012, le nombre de sages-femmes s’est stabilisé autour de 23 400 en 2021, selon la Drees. À comportements et législation constants, d’ici à 2050, la densité de sages-femmes progresserait de 27 % par rapport à 2021.