Les secours ont découvert une deuxième victime dans l’immeuble de trois étages qui s’est effondré ce mardi dans le Var.

CREDIT  : Faut qu’on en parle !

Le bilan s’alourdit au lendemain de l’effondrement d’un immeuble à Sanary-sur-Mer (Var). Une deuxième victime, une femme de 82 ans, a été retrouvée dans les décombres.

Une dernière personne, a priori le fils de cette octogénaire,  a priori en situation de handicap, est toujours portée disparue, au lendemain de la découverte d’un premier corps, celui d’un homme d’une trentaine d’années.

La dame âgée et son fils habitaient aux rez-de-chaussée et au premier étage de cet immeuble situé sur le port. Peu avant 09h00, hier, une femme et son bébé, habitant au troisième et dernier étage, ont été miraculeusement extraits vivants. Les secours ont entendu les pleurs d’un bébé. Ils ont fait intervenir un chien de recherche, qui a rapidement “marqué”. Ils ont alors passé un fil-caméra et ont pu visualiser précisément l’enfant, à environ un mètre d’eux. Ils ont alors creusé un tunnel et ont découvert le nourrisson, miraculeusement indemne. Le chien Paco, sans qui ce sauvetage n’aura pas été si rapide, s’est blessé à la patte en sautant dans les décombres. Il a été pris en charge par un vétérinaire. Le père, âgé d’une trentaine d’années, a lui été mortellement touché au cou par la chute d’une structure du toit.

Une enquête pour déterminer les causes de la mort a été ouverte par le parquet de Toulon. L’explosion de ce bâtiment, qui était raccordé au réseau de gaz de ville, est bien visible sur les images de vidéosurveillance, a précisé le procureur. Selon la préfecture du Var, les pompiers avaient relevé une odeur de gaz sur place.