Ce nombre ne cesse d’augmenter. 9% des accidents mortels impliquent des automobilistes mortels qui n’ont pas ou plus leur permis.

CREDIT :   Pixabay

770 000 automobilistes conduisaient sans un permis valide en 2019. Conséquence : 220 personnes ont été tuées en 2020 dans des accidents impliquant un conducteur sans permis. C’est le coût de la formation qui est pointé du doigt, mais aussi les délais pour repasser son permis après une suspension.

Par ailleurs, perdre son permis peut également entraîner la perte de son emploi s’agissant des commerciaux ou des routiers, par exemple. Enfin, la Ligue contre la violence routière rappelle qu’être impliqué dans un accident peut obliger le conducteur à rembourser à vie les frais de santé éventuels des personnes blessées. Le nombre de délits de fuite après un accident a augmenté, en 2019, de 7,4 %.

Aujourd’hui, un conducteur sans permis risque 800 euros d’amende si c’est son premier délit. En cas de récidive, la justice peut prononcer jusqu’à un an d’emprisonnement et 15 000 € d’amende en plus de la confiscation du véhicule et autres dispositifs tels que les travaux d’intérêt général.