Les prix vont poursuivre leur envolée au premier semestre. L’inflation devrait atteindre « entre 3% et 3,5% », a estimé l’Insee, mardi 8 février, après avoir déjà atteint 2,9% sur un an en janvier.

CREDIT : Pixabay

Attention à vos portefeuilles, les prix vont continuer de monter.

Les prix alimentaires devraient par exemple s’afficher en hausse de 2,5 % en juin sur un an, contre +1,5 % en janvier.

Malgré le bouclier tarifaire décidé par le gouvernement. , cette accélération de l’inflation devrait toutefois être contenue par les mesures mises en place pour soutenir le pouvoir d’achat des ménages : chèque énergie, indemnité inflation, blocage des prix du gaz ou encore le plafonnement de la hausse des prix de l’électricité. « Sans elles, la prévision d’inflation pour février aurait été rehaussée d’au moins un point de pourcentage », soit plus de 4 %, évalue l’Insee.

En ce qui concerne l’activité économique, l’Insee a légèrement abaissé à 0,3 % sa prévision de croissance pour le premier trimestre, contre 0,4 % précédemment, à cause de l’arrivée du variant Omicron. L’Insee a ainsi relevé de 0,1 point sa prévision de croissance pour le deuxième trimestre, à +0,6%, avec notamment une « lente dissipation » des difficultés d’approvisionnement. Il alerte toutefois sur les difficultés de recrutement, qui « atteignent des niveaux records ».