Le président serbe Aleksandar Vucic revendique une victoire écrasante à la présidentielle, prolongeant une décennie d’emprise sur le pays des Balkans où il s’est dépeint en garant de la stabilité à l’ombre de la guerre en Ukraine.

CREDIT : Aleksandar Vučić – CC – duma.gov.ru

Les électeurs étaient appelés à désigner leur chef de l’Etat, leurs 250 députés, ainsi que plusieurs conseils municipaux, dont celui de Belgrade, la capitale.

Aleksandar Vucic, 52 ans, a déclaré que son Parti progressiste serbe (SNS, centre droit) avait remporté près de 44 % des voix aux législatives. « Nous sommes sur le point de former un gouvernement à nous seuls, mais avec le Parti de la minorité hongroise, nous avons plus que suffisamment de voix pour former une majorité », a-t-il ajouté.

Il a remporté un second mandat de cinq ans dès le premier tour, avec 60 % des voix environ.

« Je suis heureux qu’un grand nombre de gens aient voté et démontré la nature démocratique de la société serbe », a poursuivi celui qui fut successivement premier ministre adjoint et premier ministre avant d’accéder à la présidence.