L’opération était délicate et indispensable au fonctionnement du télescope James Webb. Le dépliage de son vaste miroir s’est terminé avec succès, a annoncé la Nasa samedi 8 janvier.

CREDIT : Capture Youtube NASA

Le miroir principal du télescope mesure environ 6,5 m de diamètre et était donc trop grand pour entrer tel quel dans une fusée lors de son décollage. Ses deux côtés avaient ainsi été repliés. La première de ces deux ailes a été déployée vendredi et la seconde a été ouverte samedi matin, comme prévu a annoncé la NASA.

La NASA retransmettait samedi matin en direct les images de la salle de contrôle, où des dizaines d’ingénieurs ont applaudi à l’annonce du déploiement complet du télescope, qui est piloté depuis Baltimore, sur la Côte est américaine.

Le déploiement dans l’espace d’un tel télescope était une procédure ultra-périlleuse qui n’avait jamais été tentée par le passé.

Avant d’être opérationnel, le télescope devra toutefois encore atteindre son orbite finale à 1,5 million de kilomètres de la Terre, et les instruments scientifiques devront continuer à refroidir avant d’être très précisément calibrés.

Observatoire spatial le plus puissant jamais conçu, James-Webb doit notamment permettre d’observer les premières galaxies, formées environ 200 millions d’années seulement après le Big Bang.