Dans son dernier tweet, la gendarmerie a décidé de réagir au retour sur Terre de Thomas Pesquet le 8 novembre 2021.

CREDIT : ILLUSTRATION DE LA CAPSULE DRAGON LORS DE LA RENTRÉE ATMOSPHÉRIQUE. © SPACEX

Les gendarmes y sont allé de leur petite blague, quitte à abuser gentiment sur ce qui est une partie de leur métier : à savoir, verbaliser les automobilistes en cas d’excès de vitesse.
Ils ont en effet remarqué la vitesse excessive de l’astronaute lors de son entrée dans l’atmosphère, tout en promettant, heureusement, de fermer les yeux sur cette manifeste infraction !

Thomas Pesquet filait en effet à une vitesse moyenne de 27 580 km/h alors qu’il était encore à bord de la station spatiale internationale.

Le Tweet en question :

❗️
@Thom_astro
, la #Gendarmerie ferme les yeux 🙈 sur votre excès de vitesse lors de votre retour sur notre chère planète bleue 🚀🌍
27 000km/h quand même ! 😏
Blague à part, nous souhaitons un bon retour à #ThomasPesquet
Au plaisir de vous croiser sur le plancher des vaches 🐮🙃