Si l’avis de recherche n’a été émis que quatre mois après la disparition de l’adolescente, c’est parce que cette dernière avait déjà un passé de fugueuse.

Gendarmerie du Tarn

Après plusieurs mois de recherche dans cette disparition, considérée comme une fugue, le parquet de Castres a décidé d’émettre un appel à témoins afin de retrouver la jeune fille.

Maëva Antolin est de type méditerranéen, elle mesure 1m65 et est mince. Elle a été vue pour la dernière fois le 14 juin, par une amie qui la déposait à la gare de Graulhet. Ce jour-là, elle portait un t-shirt noir, une veste en cuir noire et un pantalon de type legging noir avec des bandes vertes.

Toute personne en possession de renseignements est priée de composer le 17 ou de contacter la gendarmerie de Graulhet au 05 63 34 17 17.

La jeune adolescente se rendait au Centre éducatif et professionnel d’Albi. Outre le passé de fugueuse de Maëva, les prises de contact avec ses parents dans les semaines qui ont suivi sa disparition ont fait reculer la date de diffusion de l’appel à témoins, explique La Dépêche du midi. Le 27 juin, ses parents ont en effet averti les autorités qu’ils avaient eu des nouvelles de leur fille. Puis, dans les semaines qui ont suivi, ils ont continué d’obtenir des informations via l’application de réseau social Snapchat.