Selon un rapport des centres de pharmacovigilance publié par l’ANSM, une seule dose de Janssen offrirait une « protection insuffisante » contre le variant Delta et « ne permettent pas de confirmer l’efficacité à long terme » de ce vaccin.

Selon un rapport des centres de pharmacovigilance publié par l’ANSM, une seule dose de Janssen offrirait une « protection insuffisante » contre le variant Delta et « ne permettent pas de confirmer l’efficacité à long terme » de ce vaccin.

CREDIT : Guillaume Saligot – Ouest France

Un « nombre important » de cas d’échec du vaccin contre le Covid-19 de Janssen, qui fonctionne avec une seule dose, a été relevé en France, a indiqué lundi 13 septembre l’Agence du médicament (ANSM), qui mène des investigations plus poussées.

Depuis avril, c’est environ un million d’injections de ce vaccin qui ont été réalisées en France. Parmi tous ces gens vaccinés avec Janssen, 32 cas d’infection au Covid-19 ont pour l’instant été signalés (soit un taux de 3,78 pour 100.000).

Sur ces 32 cas, 29 étaient graves et 4 décès ont été enregistrés. Pour les 17 cas d’infection où le variant est connu, il s’agissait à chaque fois du variant Delta. À Marseille, sur 7 patients complètement vaccinés ont du être en réanimation, 4 avaient été vacciné avec Janssen. À Tours, cette proportion était de 3 sur 6.

Le 24 août, la Haute autorité de santé (HAS) avait recommandé que les personnes vaccinées avec Janssen reçoivent une dose de rappel avec un vaccin à ARNm (Pfizer ou Moderna) à partir de quatre semaines après leur vaccination. Plusieurs études ont en effet montré que la première dose de vaccin Pfizer ou AstraZeneca ne protégeait qu’insuffisamment contre le variant Delta. Aucune donnée sur ce point-là n’est disponible pour Janssen, mais la HAS avait jugé vraisemblable que ce soit également le cas.