Pour le pouvoir d’achat, le gouvernement pense augmenter de 4% les prestations sociales. Il compte inscrire cela dans son projet de loi « Pouvoir d’achat ».

Nos contenus vous plaisent ? Soutenez notre duo de journalistes passionnés en regardant une courte publicité !

CAF  – CREDIT : Google Maps

Le gouvernement propose la hausse de 4% de plusieurs prestations sociales pour lutter contre l’inflation, selon un document consulté ce dimanche par l’AFP. La mesure figure dans le futur projet de loi « pouvoir d’achat ».

Selon le quotidien économique, les Echos, le coût d’une telle mesure s’élèverait à « un peu moins de 7 milliards fin 2022, et à 8 milliards d’ici à avril 2023 ».

Ces hausses programmées dans le projet de loi « pouvoir d’achat » ne sont qu’un volet des mesures concoctées par le gouvernement pour répondre à la hausse des prix.

Comme la hausse de 4% de la prime d’activité, le chèque inflation, le dégel du point d’indice des fonctionnaires, le bouclier tarifaire sur l’énergie ou encore le triplement et à la pérennisation de la prime de pouvoir d’achat permettant le versement d’une somme allant jusqu’à 6.000 euros défiscalisés, le versement d’une indemnité inflation pour les plus modestes à la rentrée sont dévoilés au compte-gouttes.