Le créateur de mode est décédé à l’âge de 41 ans des suites d’un cancer.

CREDIT : Pixabay

Le designer de la décennie. Et de toute une génération. C’est ainsi que beaucoup qualifiaient Virgil Abloh, qui a réussi en quelques années à prendre le pouls de l’époque pour mieux le retranscrire dans ses créations à la frontière de la mode, de la musique et de l’art, entraînant dans sa suite toute une flopée de jeunes créateurs bousculant les conventions du monde du luxe.

Virgil Abloh, styliste et directeur artistique des collections homme de la maison Louis Vuitton, est mort dimanche 28 novembre d’un cancer, à l’âge de 41 ans, selon le groupe LVMH. Bernard Arnault, le président de LVMH, s’est dit “sous le choc”, saluant “un designer de génie, un visionnaire” et “une belle âme”. L’annonce de son décès a suscité nombre de réactions émues à travers le monde.

Fils d’immigrés ghanéens, Virgil Abloh est né le 30 septembre 1980 aux Etats-Unis, à Rockford (Illinois). Ce fan de hip-hop avait commencé ses activités de DJ au lycée, avant d’obtenir un diplôme en génie civil à l’Université du Wisconsin et en architecture à l’Illinois Institute of Technology.

Au début des années 2000, il était devenu consultant artistique pour Kanye West, conseillant le rappeur notamment sur ses pochettes de disques et les scénographies de ses concerts.

Virgil Abloh avait crée en 2012 un premier label, Pyrex Vision. Un an plus tard naît Off-White, marque de streetwear de luxe, qui s’impose par la force de son graphisme avant d’évoluer vers des créations plus «couture». En 2015, la marque faisait partie des finalistes du prestigieux prix LVMH. LVMH avait conclu un accord en juillet avec Virgil Abloh afin de devenir actionnaire majoritaire de sa marque Off-White.

Premier grand créateur noir, engagé pour l’affirmation des cultures afro-américaines, le styliste avait décroché en 2018 l’un des postes les plus enviés de la mode, dans la griffe fleuron de LVMH.