Pogacar a dépossédé du maillot jaune le Belge Wout van Aert, grand animateur de cette étape, mais qui s’est condamné dans une échappée vaine.

Nos contenus vous plaisent ? Soutenez notre duo de journalistes passionnés en regardant une courte publicité !

Image d’illustration – CREDIT : Wikimedia Commons

Longwy, 6è étape : le panache peut faire perdre !

Depuis plusieurs décennies, porter le maillot jaune obligeait l’équipe du leader à des calculs pour la mise en œuvre d’une tactique de défense du beau maillot.

Aujourd’hui, Wout Van Aert en décidant d’attaquer à plus de 200 km de l’arrivée a surpris tout le monde. Dans une étape où il avait la capacité de suivre le peloton des meilleurs et d’éventuellement régler la course au sprint, il a préféré prendre tous les risques avec son talent en tentant de gagner en solitaire.

Pari perdu, puisque le peloton le rattrape à plus de 10 km de l’arrivée et qu’avec les efforts consentis il ne peut pas suivre et termine à 7 minutes 28 secondes du vainqueur du jour : le double vainqueur du Tour Tadej Pogacar !

Dans ce scénario établi où Pogacar endosse dès la première semaine le maillot jaune, l’attitude déconcertante de Van Aert donne une bouffée d’air frais aux codes du Tour de France.

C’est du moins ce qu’on a envie de croire, tellement le belge est tombé magnifiquement avec les armes à la main !

Mais peut-être que cela était écrit dès le matin par son équipe, la Jumbo Visma, préférant que Van Aert se dessaisisse de ce maillot trop lourd à défendre dans les étapes de montagne à venir.

Van Aert pourra maintenant se consacrer à son maillot vert et endosser le rôle d’équipier modèle pour aider son leader le hollandais Vingegaard à faire tomber la jeune légende Pogacar.

Le duel attendu, prévu est mis en place !

Mais avec le panache du belge, on sait qu’il nous surprendra encore dans les jours qui viennent et on espère que sa folie du jour inspirera les autres outsiders !