Novice en politique il y a encore cinq ans, Yaël Braun-Pivet est devenue mardi la première femme présidente de l’Assemblée nationale.

Nos contenus vous plaisent ? Soutenez notre duo de journalistes passionnés en regardant une courte publicité !

Yaël Braun-Pivet  – CREDIT : Wikimedias Common

Construit en 1728, le Palais-Bourbon a ouvert mardi la XVIe législature. Et c’est la première fois qu’une femme va présider l’assemblée.

Yaël Braun-Pivet, la nouvelle présidente de l’Assemblée nationale, a dit, ce mercredi 29 juin chez nos confrères de la radio RTL vouloir garantir le dialogue des différents camps représentés dans l’Hémicycle.

« On ne fait pas de la politique pour polémiquer (…), on fait de la politique pour faire. Et les Français ont souhaité que nous fassions ensemble, puisque personne n’a la majorité absolue à l’Assemblée nationale. Donc nous sommes obligés de composer », a-t-elle assuré. Il s’agit de « renouer le lien avec les Français », selon elle, qui se sont beaucoup abstenus aux dernières élections.

Elle a aussi appelé à « sanctuariser » le droit à l’avortement, alors que la majorité compte le faire inscrire dans la Constitution.