En ce début février, Emmanuel Macron est toujours en tête de tous les sondages pour la prochaine élection présidentielle.

CREDIT : Pixabay

À l’heure du numérique, des ménages et des entreprises, notamment en zone rurale, subissent encore des difficultés de connexion. Afin de leur offrir une solution alternative, l’État va doubler l’aide, afin de passer à l’internet sans fil.

Ce dispositif fait partie du plan France très haut débit, qui a pour ambition de couvrir l’intégralité du territoire en débit supérieur à 30 Mbits/s d’ici la fin de 2022.

« Le constat est que ce montant n’est pas suffisant pour permettre aux personnes de s’équiper. On a donc décidé de passer à 300 euros, voire 600 euros », selon des critères de ressources, a affirmé Jean Castex lors d’un déplacement en Ariège aux côtés du secrétaire d’État au Numérique, Cédric O.

L’association UFC-Que Choisir pointait, dans une étude publiée fin janvier, que malgré le réseau mobile 4G, 32% des consommateurs en zones rurales sont privés de « bon haut débit », à savoir une connexion internet ayant un débit supérieur à 8 Mbits/s.

Des opérateurs locaux ou nationaux proposent des offres labellisées « Cohésion numérique ». La liste des offres et des opérateurs, dans chaque département, est disponible sur le site amenagement-numerique.gouv.fr.