À chaque mois son lot de changements, surtout pour le porte-monnaie. Ce 1er novembre, des changements de règle se font en matière de circulation routière, d’extension de terrasses, de fixation du prix du gaz ou des retraites.

CREDIT : VISACTU

Pneus neige obligatoires, Waze sera limité
Les automobilistes doivent équiper leurs véhicules en pneu neige ou bien détenir des chaînes à neige dans leur coffre dans tous les territoires montagneux du pays (Alpes, Corse, Massif central, Massif jurassien, Pyrénées, Massif vosgien).

Les pneus neige obligatoires dans certaines zones
Si vous circulez dans certaines zones, les pneus neige seront désormais obligatoires à partir du 1er novembre. Au total, 48 départements sont concernés par cette mesure, effective jusqu’au 31 mars 2022.

Si dans un premier temps, une sanction était de mise en cas de non-respect de cette nouvelle législation avec une amende de quatrième classe, soit 135 euros, le gouvernement s’est montré « tolérant » en annonçant que les automobilistes sans pneus neige ne seront pas sanctionnés pour la première année.

« Des opérations d’information et de pédagogie accompagneront la mise en place de ce dispositif dans les prochaines semaines », avait précisé Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur.

Fini le signalement des contrôles routiers
À compter du lundi 1er novembre, les applications de navigation sur smartphones comme Waze et Coyote ne pourront plus indiquer la présence de certains contrôles de police sur la route.

En réalité, il sera toujours possible de signaler un contrôle de police, mais cette information ne sera pas partagée aux autres utilisateurs. Selon le décret publié au Journal officiel, le signalement des forces de l’ordre pourra être interdit sur décision du préfet ou du ministère de l’Intérieur sur une « zone blanche », pendant une courte durée.

Objectif ? Empêcher de signaler les contrôles d’alcoolémie et de stupéfiants, mais également les recherches, dans le cadre d’attaque terroriste ou d’enlèvement.

Cette mesure ne concerne que les routes communales et départementales. Aussi, les contrôles de vitesse ne sont donc pas concernés par le décret.

Revalorisation des retraites complémentaires du privé
Le montant des retraites complémentaires Agirc et Arrco sera revalorisé de 1% dès le 1er novembre. Dans le détail, la nouvelle valeur de service du point Agirc-Arrco passera à 1,2841 euro (contre 1,2714 euro en 2020 et 2019).

L’Agirc et l’Arrco représentent 13 millions de retraités et 80 milliards d’euros de retraites versées chaque année.

Début de la trêve hivernale
La trêve hivernale démarre le 1er novembre et s’étendra jusqu’au 31 mars 2022. Pendant cette période, les expulsions d’un locataire qui ne paie pas son loyer seront suspendues.

Cependant, dans certains cas, cette suspension n’aura pas lieu. Il s’agit :

des personnes bénéficiant d’un relogement correspondant à leurs besoins familiaux ;
des squatteurs occupant un domicile, un garage ou un terrain. Dans ce cas, le juge qui prononce l’expulsion peut décider de supprimer la trêve hivernale ou d’en réduire la durée ;
de l’époux dont l’expulsion du domicile conjugal a été ordonnée par le juge aux affaires familiales ;
de l’époux ou du concubin violent dans le couple ou sur un enfant.

Des distributeurs de billets dans les bureaux de tabac
Il sera désormais possible de retirer des billets directement dans les bureaux de tabac. Des distributeurs automatiques de billets seront mis en service chez les buralistes, soit 24 000 bureaux de tabac répartis sur l’ensemble du territoire.

« C’est un maillage unique avec une très grande disponibilité (ouverts en moyenne 12 heures par jour, 6 jours sur 7) », précise Philippe Coy président de la Confédération des buralistes.

Clap de fin pour Whatsapp sur certains téléphones
L’application de messagerie WhatsApp cessera de fonctionner correctement sur certains modèles de téléphone, soit une quarantaine au total.

Sont concernés ceux qui sont équipés de versions antérieures à Android 4.1 et iOS 10 puisqu’ils sont considérés comme trop anciens pour effectuer les dernières mises à jour de l’application.

Gel des prix du gaz, hausse de celui des cigarettes
Les prix du gaz sont gelés alors qu’ils auraient dû augmenter d’environ 15 %. Le Premier ministre Jean Castex avait annoncé fin septembre « un bouclier tarifaire » avec le blocage du tarif réglementé du gaz pour répondre à la flambée générale des prix de l’énergie. Ces tarifs, qui avaient augmenté de 12,6 % en octobre, ne doivent plus bouger avant fin 2022.

Le prix de certains paquets de cigarettes doit en revanche augmenter de dix centimes environ.