A l’Assemblée nationale, le projet de loi «de veille et de sécurité sanitaire» avait été amputé de son article-clé, par une conjonction de votes du RN, de LR et d’une majorité de l’alliance de gauche Nupes.

Nos contenus vous plaisent ? Soutenez notre duo de journalistes passionnés en regardant une courte publicité !

Le Sénat qui votait le pass vaccinal début 2022- CREDIT : Capture Ecran Youtube

Les députés et sénateurs tenteront dès ce jeudi de s’accorder sur une version commune en commission mixte paritaire. En cas d’accord, le texte devra encore être voté une dernière fois par les deux chambres. En cas d’échec, la navette parlementaire se poursuivra.

sur le contenu de ce qui a été rétabli, il se décline en deux dispositifs distincts. Le premier concerne les voyageurs en provenance de pays étrangers. En cas d’apparition d’un nouveau variant du Covid particulièrement dangereux, le gouvernement pourrait imposer la présentation d’un test négatif à l’embarquement. Cela pour un mois, un vote du Parlement étant nécessaire au-delà.

Autre sujet qui a fait débat, la question de la réintégration des soignants non vaccinés. Selon la proposition du rapporteur, l’obligation vaccinale des soignants sera suspendue dès que la Haute Autorité de santé jugera qu’elle n’est plus justifiée, et les personnels soignants non vaccinés seront alors « immédiatement réintégrés ».