La Ligue contre le cancer profite du mois sans tabac, en novembre, pour lancer un appel au gouvernement français.

CREDIT : Dominique Touchart Courrier picard

Pour la Ligue contre le cancer, c’est une « suite logique ». À la veille de l’action Mois sans tabac, l’association appelle, dans le Journal du Dimanche, le gouvernement à interdire la cigarette aux abords des quelque 60.000 établissements scolaires de France. « Nous voulons un décret dans la droite ligne de ce qui a déjà été décidé pour les lieux publics et les espaces de jeu », explique Yana Dimitrova, chargée de mission prévention à la Ligue contre le cancer.

L’association “souhaite qu’il soit interdit de fumer aux alentours des 61 510 établissements scolaires français”. Et ce, par voie de décret.

En effet, de nombreuses initiatives se développent et chacune des communes délimite à sa façon les espaces non-fumeurs en créant un marquage au sol et en plantant des panneaux d’interdiction aux extrémités des écoles pour faire comprendre aux élèves les plus jeunes que la cigarette ne peut pas leur être bénéfique. Toutefois, établir ce genre de mesure au niveau local prend du temps et coûte de l’énergie. C’est pour cela qu’une généralisation au niveau national serait l’idéal, selon la Ligue nationale contre le cancer.

La Ligue nationale contre le cancer compte bien s’appuyer sur le succès du mois sans tabac pour que son appel au gouvernement soit un succès. Depuis sa création en 2016, 1,8 million de Français auraient tenté d’arrêter de fumer. Mais avant tout, il est important de rappeler que 75 000 meurent du tabac chaque année en France.