Un sondage Harris Interactive réalisé pour Challenges place Éric Zemmour en capacité de se qualifier pour le second tour face à Emmanuel Macron.

Macron VS Zemmour @Megazine

Il récolterait entre 17 et 18% des intentions de vote, selon le candidat de la droite face à lui. La semaine dernière, le même institut de sondage créditait déjà le polémiste de 17% des intentions de vote.

Emmanuel Macron fait toujours la course en tête en récoltant 24%. Marine Le Pen récolte, elle, au premier tour, la troisième place avec 15%. Sans la présence du polémiste, l’actuel président est crédité de 25 à 28% selon les hypothèses tandis que Marine Le Pen recueillerait entre 26 et 27% d’intentions de vote et se qualifierait ainsi pour le second tour.

Dans tous les cas, le chef de l’État l’emporterait au second tour et ce, quel que soit son adversaire politique: 52% contre 48% pour Xavier Bertrand, 56% contre 44% pour Valérie Pécresse ou encore 62% contre 38% pour Jean-Luc Mélenchon.

Macron donné vainqueur au second tour quel que soit l’autre candidat
Dans l’éventualité d’un second tour Macron-Zemmour, le président sortant récolterait 57% contre 43% pour le polémiste. Autre option testée, celle d’un premier tour sans l’essayiste. Marine Le Pen se qualifie alors au second tour face à Emmanuel Macron et perdrait (54%-46%).

Dans le match à droite, avant le congrès LR de décembre qui désignera le candidat, Xavier Bertrand (14 % à 15 %) semble conserver un temps d’avance sur Valérie Pécresse (11 %) et Michel Barnier (7 % à 9 %). Et à gauche, le chef de file des Insoumis Jean-Luc Mélenchon obtiendrait 11 % des intentions de vote, devant l’écologiste Yannick Jadot (7 à 8 %) et la socialiste Anne Hidalgo (5 %).

Les intentions de vote ne constituent pas une prévision du résultat du scrutin. Elles donnent une indication des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage

“Enquête réalisée en ligne du 8 au 11 octobre auprès d’un échantillon de 1.337 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, dont 1.051 inscrites sur les listes électorales, selon la méthode des quotas. Marge d’erreur des intentions de vote entre 1,8 et 4,5 points.”