C’est la première fois qu’un concurrent privé de la SNCF fera rouler des trains sur cette ligne régionale très fréquentée.

Crédit : La Provence

La concurrence arrive sur le réseau SNCF. Alors qu’au moins deux opérateurs étrangers se préparent à se lancer en 2022 sur les lignes TGV, Transdev annonce ce mardi ses ambitions sur la ligne régionale Marseille-Toulon-Nice après avoir été choisi par le Conseil régional suite à sa victoire dans l’appel d’offre.

Des trains plus modernes, plus fréquents et sans conséquence sur les tarifs : c’est la promesse de Transdev, le futur opérateur privé de la ligne de TER entre Toulon, Nice et Marseille. Le changement avec la SNCF sera effectif dès 2025. Pas moins de 14 allers-retours par jour devraient être programmés. C’est le double de ce qui est proposé aujourd’hui. 16 rames neuves vont être mises en service.

Rappelons en effet que l’offre de la SNCF est très vertement critiquée depuis des années par les usagers pour ses problèmes chroniques et par la région à travers son président Renaud Muselier (Les Républicains).