Les touristes se font déjà nombreux dans le Sud. Certains sites naturels mettent en place un système de réservations pour réguler la population.

Nos contenus vous plaisent ? Soutenez notre duo de journalistes passionnés en regardant une courte publicité !

Bec de l’aigle  – CREDIT : Faut qu’on en parle

Les calanques font fureur. Victime d’une publicité trop avantageuse, la sur fréquentation abime. Les touristes, toujours plus nombreux, viennent découvrir ces trésors français au dépens d’un paysage qui s’abîme. Pour tenter de le préserver, un système de réservations dès cet été 2022 a été mis en place et ça commence maintenant.

Les réservations pour accéder, dimanche 26 juin 2022, à deux criques de la calanque de Sugiton, à Marseille, ont ouvert ce jeudi 23 juin à 9 heures sur le site du Parc national des Calanques. La fréquentation de ces espaces naturels méditerranéens fragilisés sera limitée cet été à 400 personnes par jour, une première en France. Dès le début d’après midi, le site affichait complet.

Un système de réservation est mis en place pour cette calanque de Sugiton et des Pierres Tombées. Il a pour objectif de ralentir l’érosion « pour amorcer la restauration du milieu naturel« , et donc de préserver l’environnement.

Les 26 juin, 3 juillet et entre le 10 juillet et le 21 août, il faudra réserver en ligne pour la journée, gratuitement, sur une plateforme.

Le Parc a engagé depuis la mi-mai une vaste campagne de communication, par voie d’affichage mais aussi sur les réseaux sociaux, pour informer le public de ces nouvelles modalités de réservation. Au sein de la zone réservée, des agents de sécurité et de police effectueront des contrôles aléatoires. Les personnes qui n’auraient pas de billet seront condamnées à une amende de 68 euros.