« Nous allons livrer une guerre économique et financière totale à la Russie », a déclaré Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, mardi 1er mars chez nos confrères de franceinfo.

CREDIT : Capture Youtube

Frapper fort va faire effondrer l’économie Russe, l’économie va appauvrir le peuple.

« Nous voulons viser le cœur du système russe, nous visons Vladimir Poutine, nous visons les oligarques, mais nous visons aussi toute l’économie russe et le peuple russe en paiera aussi les conséquences », a-t-il dit.

« Les sanctions doivent frapper vite, frapper fort et on en voit déjà les effets », a ajouté Bruno Le Maire, indiquant que « le rouble s’est effondré de 30% » et que « les réserves de change russe sont en train de fondre comme neige au soleil ». « Le fameux trésor de guerre de Vladimir Poutine est déjà réduit à presque rien », a-t-il assuré. « Nous allons donc provoquer l’effondrement de l’économie russe », a averti Bruno Le Maire, constatant déjà « l’effondrement du marché », la hausse des taux d’intérêt et « l’augmentation de l’inflation » en Russie.

« Les sanctions sont efficaces, les sanctions économiques et financières sont mêmes d’une efficacité redoutable », a poursuivi le ministre de l’Économie qui « ne veut laisser planer aucune ambiguïté sur la détermination européenne à ce sujet ». Un « train de sanctions » est actuellement en « cours d’examen » et les « propositions de la Commission européenne » doivent arriver « ce matin », a précisé Bruno Le Maire qui se dit prêt, avec l’Union européenne, « à préparer un nouveau renforcement des sanctions économiques et financières ».