Crise Energétique : le conseil de défense organisé ce vendredi

Pour faire face à la crise énergétique et pour préparer l’hiver, l’exécutif réunit un conseil de défense sur ce thème ce vendredi 2 septembre.

Nos contenus vous plaisent ? Soutenez notre duo de journalistes passionnés en regardant une courte publicité !

Compteur Linky et le disjoncteur – CREDIT : Faut qu’on en parle

D’après Bruno le Maire, une inflation très élevé va perdurer pendant probablement 9 mois à 1 an. Si le bouclier tarifaire limitant la hausse des prix n’avait pas été mis en place l’augmentation aurait été de 115%. Il s’arrêtera fin 2022. Le ministre l’assure, il va y avoir une augmentation forte des prix de l’énergie début 2023 mais pas dans ces proportions, elle sera la plus contenue possible.

Un conseil de défense est organisé pour envisager les solution pour passer l’hiver. Au menu tous les points seront abordé. Rationnement, coupures d’électricité ou de gaz, plusieurs scénarios seront mis sur la table.

Il est à noter que la France aujourd’hui a un problème de production d’électricité, celle qui a toujours été moins cher c’est le nucléaire et aujourd’hui , seuls 24 des 56 réacteurs d’EDF fonctionnent.

Il faut tout faire pour éviter le black out, se retrouver sans électricité en plein cœur de l’hiver, sachant qu’en France, une grande majorité des chauffages sont électrique du à la politique de l’électricité par chère, nucléaire dans les années 80, beaucoup de Français se sont mis à l’électrique après le choc pétrolier car son cout était très bas.

Un appel à la sobriété énergétique sera demandé, des gestes simple à la maison comme baisser le chauffage cet hiver, couper les veilles des appareils, le wifi etc…

Il est possible aussi qu’une baisse de la tension soit envisagée comme par exemple passer de 230 volts à 220 volts, ce qui aurait comme effet que nos lumières serait un peu moins fortes, les réseaux informatiques plus lent, le wifi moins efficace, des temps de recharge plus long pour nos smartphones…