Gènes Pise, les 5 Terres : visite du Nord de l’Italie

Il y a quelques jours Faut qu’on en parle ! s’est rendu en Italie. Nous vous avons embarqué avec nous : voici notre itinéraire pour ce week-end improvisé.

Nos contenus vous plaisent ? Soutenez notre duo de journalistes passionnés en regardant une courte publicité !

CREDIT : Faut qu’on en parle !

GENES

Vendredi soir, direction Gènes pour un week-end de 3 jours. Gènes sera notre première pause, avant de rejoindre Pise le lendemain.

Arrivé tard, vers 22 heures, l’équipe de Faut qu’on en parle, pose ses valises à l’hôtel Galles. Un logement à prix correct, parfait pour uniquement passer la nuit, situé en centre-ville permettant de se déplacer à pied (à noter que le parking est à 20€ la nuit).

Qui dit Italie, dit pizza ! A quelques pas de l’hôtel se trouve la pizzéria Savo. Un délice, que l’équipe de #fqep vous conseille.

L’heure de se coucher arrive, le lendemain, l’équipe se réveille tôt pour rentabiliser ce week-end avec pas mal de route.

Il est 8 heures, nous partons à la découverte du centre historique. La visite commence par la Piazza De Ferrari connu principalement pour sa fontaine. A savoir qu’à la fin du xixe siècle, Gênes étaient le principal centre financier de l’Italie avec Milan et la Piazza De Ferrari était l’endroit où de nombreuses institutions ont été créées, comme la bourse, le Credito Italiano, les succursales de la Banque de l’Italie, fondée en 1893.

Direction ensuite la cathédrale San Lorenzo. Consacrée par le pape Gélase II en 1118, elle est dédiée à Saint Laurent, archidiacre de l’Église de Rome martyrisé en 258 sur la via Tiburtina.

Une antique tradition, sans confirmation dans aucun document écrit, rapporte que Laurent et Sixte II se seraient arrêtés à Gênes lors de chacun de leur voyage en Espagne.

Il est midi et nous prenons la direction de Pise. Mais, avant ça, une pause déjeuner à Boccadasse, un quartier de Gènes, nous attend. Ancien village de pêcheurs, avec ses maisons aux couleurs pastel et aux volets verts, c village de charme mérite le détour.

Nous reprenons la route direction notre prochain itinéraire : Pise.

CREDIT : Faut qu’on en parle !

PISE

Il est 16 heures, quand on pose nos valises à l’hôtel Blue Shades. Une belle chambre, situé proche de l’aéroport mais à bien 30 minutes de marche du centre-ville. Il est à noter qu’il est interdit de circuler dans les rues de Pise en tant que touristes. Renseignez-vous avant de partir sur les différentes zones car les amendes peuvent s’avérer amère.

Qui dit Pise, dit forcément la tour de Pise ! Epoustouflante. A, évidement, ne pas louper si vous faites un tour dans cette ville. Certaines personnes ne conseillent pas le détour à Pise lors d’un voyage italien. De notre avis, que se soit le célèbre monument, les boutiques, les architectures, elle mérite d’être tout de même visiter sur une journée. La tour peut être visiter pour 18€, chose que nous n’avons pas fait préférant admirer la tour de l’extérieur prendre quelques photos et regarder les acrobaties de nombreux touristes.

Il aura fallu 177 ans pour construire la Tour de Pise. L’architecte Bonanno Pisano commence la construction en 1173 avec le premier étage qui était entouré de 15 colonnes en marbre blanc avec des chapiteaux classiques et arcs aveugles. Mais la tour s’est mise à pencher quelques années seulement après le début de sa construction ; ce qui lui vaut aujourd’hui son succès.  Elle a même été proposée comme l’une des 7 merveilles du monde moderne !

Les ruelles autour du parc sont vraiment sympas et atypiques avec des bâtiments colorés, des restaurants à même la rue et une ambiance à l’italienne. 20 heures, les boutiques ferment leur porte (en hiver), le moment pour nous de s’arrêter manger. Un coup de cœur. Italie rime avec pizza, mais c’était déjà fait la veille. Alors ce soir, se sera pâtes et tiramisu. Le restaurant San Domenico est vraiment une pépite. Le décor est beau, un tout petit peu au retrait de la foule et la nourriture est succulant !

Minuit, l’heure de rentrer se coucher pour prendre direction le lendemain des 5 terres.

CREDIT : Faut qu’on en parle !

LES 5 TERRES

Une journée, se n’est clairement pas suffisant pour visiter correctement les 5 terres mais notre agenda ne nous permettait pas de rester plus longtemps. Une merveille aussi de l’Italie. Mais avant de se rendre dans ces magnifiques villages, il se trouve une charmante ville, Lerici, entre les deux destinations. Nous sommes donc en hiver mais entre restriction avec les véhicules, de nombreux touristes, il est impossible de trouver une place. Nous ne perdons pas de temps sur cette riche journée et commençons la visite des 5 terres par Corniglia.

S’il n’est pas possible de se garer directement dans le village, des parkings sont disponibles l’hiver à 10-15 minutes à pied.

Maison coloré, mer à perte de vue, Corniglia est la véritable représentation que nous nous étions faits dans notre tête avant de partir. De nombreux bars et restaurants étaient malheureusement fermé (car moins de fréquentations là cette période) mais nous avons tout de même pu admirer ce paysage unique.

Corniglia est le village le plus petit et le plus en hauteur des cinq villages des Cinque Terre. C’est le seul village qui n’a pas de port.

Pour la suite de l’après-midi, direction Vernazza, village très réputé sur les réseaux sociaux. Port de plaisance, plages, restaurants, glaces… Rien de mieux pour passer un excellent moment.

Nous prenons ensuite la route direction Manarola. Notre coup de cœur. Il vous suffira de marcher une dizaine de minutes pour prendre du recul et admirer ce magnifique village. Nous sommes restés ébloui par la beauté de ces paysages. Pour l’équipe de #fqep, c’est vraiment le village à visiter pour s’imprégner de la beauté des 5 terres.

Il est tard. Il nous reste 2 villages, à visiter, chacun à l’extrémité. Nous ferons un tour à Riomaggiore pour contempler le village de loin, jusqu’au dernier endroit accessible en voiture.

Notre hôtel le Birillo, se situe pour ce soir à la Spezzia. Il pleut, nous décidons donc de ne pas sortir et de manger à l’hôtel en compagnie de la réceptionniste, qui parle Français (une première depuis le début du week-end). Elle nous fera une pizza 4 fromages, un délice. C’est la que nous prenons conscience ne que nous sommes pas en France mais bel et bien en Italie.

CREDIT : Faut qu’on en parle !

VINTIMILLE

Dernier jour, pour nous et c’est toujours l’averse. Nous décidons quand même de faire un tour au marché local, conseillé par notre réceptionniste. Nous étions obligés de ramener un peu de fromages et de charcuteries italiennes avant de rentrer. Pour couper le trajet, nous avons goûté à Vintimille.

Nous voilà rentrer d’un week-end, sur un coup de tête. Même s’il est évident que faire les 5 terres sur plusieurs jours et en été, nous avons, tout de même apprécié notre séjour. Nous avons pu prendre le temps, visiter sans trop de foules (avec même quasiment personne dans les ruelles). Un véritable luxe.